la newsletter

ZOUBIDA ! retisser les liens générationnels par la mode

zoubida-upcycling

Partager l’article

Ces petites merveilles, là☝️, ce sont les œuvres d’art-à-porter de la jeune marque basée à Londres ZOUBIDA, ici capturées par l’œil incroyable de la photographe Sara Benabdallah.

Fondée par la créatrice Sophia Kacimi, ZOUBIDA ce sont des pièces uniques, upcyclées et fabriquées à la main. Mais pas que : ZOUBIDA c’est avant tout un état d’esprit.

Comme beaucoup de “deuxième génération”, Sophia et ses frères ne parlent pas ou peu la langue de leurs parents. Un été au Maroc, iels entendent leurs tantes parler longuement d’une certaine Zoubida. Et “Zoubida ci”, “Zoubida ça” … Le mot revient encore et encore dans la conversation. Dans la musique de la langue, ça a vraiment l’air de vouloir dire : “t’en fais pas, c’est pas grave !” C’est comme ça que la fratrie adopte l’expression comme synonyme de “t’inquiètes !” Un problème ? Allez hop : ZOUBIDA !

C’est avec cette attitude ZOUBIDA que Sophia envisage sa collaboration avec les artisans marocains : une création ne sort jamais 100% comme prévu, et c’est très bien comme ça !

La marque travaille sans calendrier ni collection. Les créations partent d’abord de la matière que Sophia trouve et des d’artistes et artisan.e.s qu’elle rencontre. Un virage à 180° par rapport à sa carrière de responsable de collection pour des grandes marques de luxe, dont les pratiques de production sont finalement assez proches de ce qui se fait dans la fast fashion.

Le brocard signature des vestes ZOUBIDA provient de fins de rouleaux de tlamt, ce tissu traditionnel qui habille les canapés marocains. Au Maroc, recevoir chez soi c’est sacré, et quand il y a une grande fête on n’hésite pas à rhabiller tout le salon ! Quand Sophia parle de son idée pour la première fois à un atelier, le couturier explose de rire : “des vestes en tlamt ? Hchouma, jamais je ne porterais ça !”. Un déclic, ZOUBIDA ça sera aussi ce côté what the fuck, presque provoc’ qu’on a quand on navigue entre deux cultures. Vrai.e.s reconnaissent vrai.e.s : la plupart des client.e.s de ZOUBIDA sont des français.e.s avec une histoire familiale liée au Maroc.

Quand nous on parle savamment de résilience, de sérendipité, de foi ou de gratitude, avec ses créations, Sophia, elle, dit : ZOUBIDA !

◆◆◆ ZOUBIDA

art-to-wear franco-marocain

crédits : photo : Sara Benabdallah | mannequins : Oumayma El Madaam & Youssef Faraj

ça t'a plu ?

Fais-donc tourner !

Inscris-toi à la newsletter pour ta dose hebdo d’inspiration 100% métèque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *