Sharbat : 4 citronnades orientales d’Iran, d’Algérie, du Liban et d’Inde

citronnade sherbet

Partager l’article

« Si la vie te donne des citrons …

fais de la citronnade ! »

sharbat

Les confinements se suivent et ne se ressemblent pas … suivons l’adage et faisons-nous plaisir quand la situation est acide ! Cette semaine, ton rendez-vous désoriental sera sucré-acidulé comme un bonbon Kréma, mais en plus frais : voici les recettes illustrées de 4 citronnades venues d’orient, chacune avec son ingrédient secret … Et comme toujours, un peu d’histoire et de musique !

Si tu testes ces recettes, n’hésite pas à poster le résultat et tes impressions sur instagram en tagguant @desoriental_ ou sur le hashtag #désoriental, ce sera repartagé !

la petite histoire des sherbet

Les citronnades parfumées, de l’Asie du Sud au Maghreb suivent la longue histoire des sharbat. Le mot sharbat, شربت en persan, शर्बत en hindi, şerbet en turc viennent de l’arabe شرب (racine sh-r-b), “boire” et ont voyagé avec les routes de la soie. Le médecin et philosophe perse Avicenne en consigne plusieurs recettes dans son Canon de médecine au XIe siècle, car les ingrédients des sharbat, fruits, fleurs, herbes, épices, sont tous plus vertueux les uns que les autres.

L’Europe découvre ces boissons d’été, aussi appelées “boissons turques” à la Renaissance avec les explorations orientales. Au départ importées sous formes de poudres de sherbet —encore populaires aujourd’hui au Royaume-Uni—, mélanges de poudres de fruits, de fleurs et de sucre, les sharbat deviennent en Italie les sorbetto puis en France, les sorbets !

Aujourd’hui elles sont populaires chez les musulmans du monde entier pendant le mois de jeûne du Ramadan pour leur côté désaltérant et détoxifiant.

les 4 recettes de sherbet

recette n°1 : le sharbat e tokhme sharbati iranien

sharbat-e-tokhme-sharbati
ingrédients secrets : l’eau de rose et les graines de chia  

ingrédients :

– 1L d’eau fraîche (dont l’équivalent d’un verre à faire bouillir)  
– le jus d’1/2 citron  
– 3 c.s. de sucre  
– 1 c.s. de graines de chia  
– 1 c.c. d’eau de rose

préparation :

Verser les graines de chia dans un saladier ou une carafe qui résiste à la chaleur. Ajouter le sucre, le jus de citron et un verre d’eau bouillante. Mélanger jusqu’à faire fondre le sucre. Ajouter l’eau fraîche et l’eau de rose. Servir frais !
Bonus : un podcast sur les sharbats iraniens avec notamment la “Netflix-famous” cheffe américano-iranienne Samin Nosrat (en anglais).

recette n°2 : le cherbet algérien de Blida, El Qares ou Boufarik

cherbet-el-kares
ingrédients secrets : l’eau de jasmin et la douceur du lait

ingrédients :

– 1L d’eau fraîche  
– 3 citrons pressés  
– 8 c.s. de sucre  
– 3 c.s. de lait  
– 1 c.s. d’eau de jasmin (ou de fleur d’oranger)  
– 1 c.c. de sucre vanillé (optionnel)

préparation :

Verser de l’eau bouillante dans une carafe ou un saladier. Y ajouter le jus des 4 citrons et le sucre. Mélanger pour faire fondre le sucre. Ajouter le lait, l’eau de fleur d’oranger ou de jasmin (pour respecter la recette traditionnelle même si c’est moins courant !), et éventuellement une cuillère à café de sucre vanillé. Ajouter le reste de l’eau bouillante, mélanger, laisser infuser et refroidir puis mettre au frais quelques heures, avant d’en profiter (rapidement car la boisson contient du lait) !
Bonus : l’histoire et la recette du “cherbet el khotba”, une citronnade algéroise oubliée à la cannelle et à la fleur d’oranger servie autrefois lors des demandes en mariage.

recette n°3 : la laymounada levantine

laymounada
ingrédients secrets : l’eau de fleur d’oranger et la menthe  

ingrédients :

– 1L d’eau fraîche  
–  4 citrons  
– 200g de sucre  
– 2 c.s. d’eau de fleur d’oranger  
– quelques feuilles de menthe 

préparation :

Couper les citrons en 2 puis chaque moitié en 4. Dans un saladier, couvrir les citrons de sucre. Laisser reposer 24h au frais. 
Placer une passoire au dessus d’un deuxième saladier. Y presser les citrons à la main puis verser l’eau sur les citrons pressés pour faire passer le sucre et le reste de pulpe.
Ajouter l’eau de fleur d’oranger et quelques morceaux d’écorce du citron dans le mélange. Transvaser dans une carafe et mettre au frais. Ajouter une branche ou quelques feuilles de menthe et des glaçons juste avant de servir !
Bonus : le clip Lemon de Bachar Mar-Khalifé, pour une bonne dose de peps et de dabké !

recette n°4 : le nannari sarbath indien

nannari-sarbath
ingrédient secret : le sirop de salsepareille (nannari / sugandhi)  

ingrédients :

– 1L d’eau fraîche  
– 2 à 3 citrons  
– 6 c.s. de sirop de nannari

préparation :

Presser les citrons. Mélanger avec l’eau et le sirop, mettre au frais, et savourer cette saveur i-ni-mi-table !
On peut aussi fabriquer son sirop de nannari soi-même à partir des racines ou d’une poudre de salsepareille et de sucre. Ces ingrédients se trouvent dans les épiceries indiennes ou parfois plus largement, asiatiques.
Bonus : dans l’hindouisme, le citron a des pouvoirs ! Il tient son nom du récit mythologique du monstre Nimbubasura et est une offrande courante notamment pour calmer la déesse Kali. En guirlande avec sept piments verts, il devient le “nimbu mirchi”, une amulette contre le mauvais oeil et pour attirer la prospérité. Allez, le petit clip Bollywood “Nimbooda” qui donne le mode d’emploi du citron contre le mauvais œil, en musique, en danse et en couleurs !

après-propos

– Préférer les citrons bio, s’assurer d’avoir une carafe qui ne craint pas la chaleur ou sinon utiliser un saladier puis transvaser en carafe.

– Toutes les recettes peuvent être revisitées avec moitié d’eau plate et moitié d’eau pétillante.

– On peut utiliser du miel, du sirop d’agave ou du sucre liquide au lieu de faire le sirop de sucre soi-même.

– Enfin, sucre et glaçons sont à doser selon les goûts et les couleurs !

crédit photo de couverture : Nanxi Wei

ça t'a plu ?

Fais-donc tourner !

Inscris-toi à la newsletter pour ta dose hebdo d’inspiration 100% métèque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *