Être un piano oriental : musique et double culture

piano oriental zeina abirached

Partager l’article

« Être un piano oriental, c’est ouvrir une fenêtre à Paris … et s’attendre à voir la mer. »

Le Piano oriental, c’est un voyage immobile au Métisstan imaginé par l’autrice libano-française Zeina Abirached.

Un roman graphique sublime, l’histoire vraie de son arrière-grand-père, Abdallah Chahine (Abdallah Kamanja dans le livre), accordeur de pianos et pianiste amoureux de musique arabe qui a cherché toute sa vie durant à jouer de la musique orientale sur un piano occidental.

Ah parce que ce n’est pas possible normalement ?

Et bien non, car la gamme occidentale ne propose que des demi-tons d’intervalle (bémol, dièse) entre les notes, alors qu’une gamme orientale se découpe au quart de ton.

Les gammes et modes orientaux en quart de ton existent du Maghreb à l’Asie du Sud en passant par les Balkans, le Moyen-Orient et l’Asie Centrale. Démonstration en vidéo de neuf harmonies orientales ou maqâms sur la chaîne Youtube musicale Arts d’Orient :

Retour au roman, Abdallah Kamanja finit donc par créer ce piano, grâce à un ajustement sur l’une des pédales qui permet de passer d’une gamme à l’autre en un geste.

Il crée un piano bilingue en fait, comme l’autrice ! Dans le roman, l’épopée musicale d’Abdallah est entrecoupée de passages autobiographiques où Zeina Abirached raconte son enfance dans l’exil et entre deux langues : l’arabe et le français.

Un livre-métaphore de la double culture : avoir deux langues et deux cultures est à la fois une harmonie complexe à trouver et une manière riche, “augmentée”, de voir le monde. Pour l’explication scientifique, voir cette passionnante vidéo TED sur comment fonctionne physiologiquement un cerveau bilingue et les différents types de bilinguisme :

Il n’existe aujourd’hui que deux précieux exemplaires du fameux piano oriental : celui qu’Abdallah Chahine a fabriqué en Suisse dans les années 1950, aujourd’hui conservé au Liban. Et celui créé pour la performance scénique de son arrière-petite-fille, par l’artisan belge Luc-André Deplasse. 

La boucle générationnelle est bouclée et les pianos orientaux accordés !

3 manières de se plonger dans l’univers du Piano oriental

piano oriental double culture

📕 Le roman graphique que tu pourras bientôt aussi te procurer dans ta librairie préférée.

🎹 Une lecture dessinée et en musique du roman, en duo avec le musicien franco-grec Stéphane Tsapis et son groupe. On y entend de l’arabe, du français, du grec, du japonais, du turc.

🎧 L’album Le Tsapis Volant, la bande-son jazzy de cette lecture dessinée et jouée en musique.

ça t'a plu ?

Fais-donc tourner !

Inscris-toi à la newsletter pour ta dose hebdo d’inspiration 100% métèque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *