Art-chitecture universitaire à la Maison de la Tunisie

architecture paris maison tunisie

Partager l’article

La Cité internationale universitaire de Paris, qui se définit elle-même comme “une cité pour la paix”, est le premier point de chute pour des milliers d’étudiants internationaux chaque année et, au delà des murs, un précieux lieu de rencontre interculturelle.

C’est là en plein 14ème arrondissement que le nouveau pavillon de la Maison de la Tunisie fait sa première rentrée, et vient doubler la capacité d’accueil d’étudiants tunisiens. 

Chouette pour eux … et pour nous ! 

Car ce bâtiment est un chef-d’oeuvre art-chitectural et une nouvelle adresse culturelle à Paris.

À la direction artistique du bâtiment, le galeriste franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh et sa galerie-agence Itinerrance (ce nom !). Son truc : du streetart monumental pour faire vibrer la ville.

C’est à lui que l’on doit entre autres l’immense projet de streetart international et éphémère La Tour Paris 13, dont la façade était habillée par l’artiste franco-tunisien lui aussi, eL Seed (qui a également habillé de son art la façade de l’ancien pavillon de Tunisie à la Cité U, mais aussi une façade de l’Institut du Monde Arabe ou encore le Pont des Arts).

Des lettrages en arabe dessinés par le streetartist tunisien Shoof habillent la façade d’aluminium du bâtiment façon “calli-graffiti”. Les lettres ne forment pas de mot en particulier, elles sont abstraites et fonctionnent visuellement même pour un.e non arabophone, comme un marqueur culturel. Tout comme le moucharabieh contemporain travaillé à partir des lettrages : une fusion parfaite entre héritage et avenir et entre les deux rives de la Méditerranée.

maison tunisie paris cite universitaire shoof calligraphiti

Si le pavillon Habib Bourguiba de la Maison de la Tunisie s’apprécie aisément de l’extérieur (on ne peut pas louper depuis le périph’ à l’approche de la Porte d’Orléans !), il offre aussi quelques surprises à l’intérieur, avec trois espaces ouverts au public :

  • Un salon de thé donnant sur le parc, avec une ambiance et une carte méditerranéennes, qui ouvrira d’ici un ou deux mois : à suivre !
  • L’auditorium de 250 places qui accueillera d’ici la fin d’année une programmation culturelle régulière avec un accueil “Covid-friendly”.
  • Une salle d’étude, un spot tout nouveau tout beau pour réviser ou télétravailler.

Deux temps forts sont prévus au pavillon Bourguiba à l’occasion des Journées du Patrimoine ce weekend (gratuit sur inscription) :

  • Une avant-première de la nouvelle exposition Arcanes du talentueux calli-graffeur tunisien Meen OneOn lit sur la page de l’événement : “Dans cette exposition intitulée « Arcanes », le calli-graffeur nous présente une série d’œuvres inspirées des arcanes du tarot. S’inspirant des poètes et écrivains arabes, de la pensée soufie et des philosophes des Lumières, l’artiste imagine un tirage de tarot qui montre les différents destins pouvant se présenter à un jeune du monde arabe. (…) Ce travail fait partie de son projet intitulé «One Nation» qui cherche à rapprocher les jeunes issus de l’immigration en France de la littérature arabe et la philosophie des lumières à travers une langue qui leur est familière mais parfois inaccessible, dans un style graphique purement urbain.

Yallah, bonne rentrée 🤓

·

Maison de la Tunisie – Pavillon Habib Bourguiba
Cité internationale universitaire de Paris
45 bd Jourdan, Paris 14e

Crédits photos : Fondation de la Maison de la Tunisie

ça t'a plu ?

Fais-donc tourner !

Inscris-toi à la newsletter pour ta dose hebdo d’inspiration 100% métèque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *