Le Sel noir, d’Édouard Glissant

le sel noir edouard glissant

Partager l’article

« Il est temps d’arrêter l’errance immense et il est temps

D’armer le chant aux continents »

Une poésie décoloniale, tout droit venue du tout-monde de Glissant dans une langue française insulaire, irriguée de la topographie martiniquaise.

Le Sel noir – Édouard Glissant

ça t'a plu ?

Fais-donc tourner !

Inscris-toi à la newsletter pour ta dose hebdo d’inspiration 100% métèque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *